Comment aménager son fourgon?

aménager son fourgon

Vous n’avez pas peur de bricoler ? Disposez-vous d’outils électriques ? Avez-vous le temps, le budget et la patience de travailler dur ? Il est tout à fait possible de transformer l’espace de chargement d’une camionnette en un bel endroit où dormir la nuit.

La plupart des fourgons modernes ont l’espace et la capacité d’accueillir de vrais petits intérieurs aménagés : des cuisinières, des réfrigérateurs, des prises électriques et même des écrans de télévision pour rendre le séjour encore plus confortable.

Vivre en van, c’est avant tout vivre une expérience de vie. Et nous sommes là pour vous aider à transformer votre van en maison afin que vous puissiez prendre la route aussi rapidement et facilement que possible !

Pour aménager votre van, il vous faudra compter entre 3000 et 10 000 euros et entre 6 mois

et 3 ans de temps si vous faites tout vous même. Si vous faites appel à un professionnel, la durée des travaux sera réduite mais leur coût augmentera.

Il faudra suivre une succession d’étapes (Préparation, isolation et ventilation, électricité, lit et siège) pour procéder à cet aménagement.

Aménager son fourgon : Liste de contrôle

Avant de sortir vos outils électriques et de commencer, jetez un coup d’œil à la liste de contrôle ci-dessous. 

Assurez-vous d’avoir une idée claire de la direction que vous souhaitez donner à votre projet. Vous devez également vous assurer que vous avez le temps, le budget et la patience nécessaires pour le terminer.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Les meilleurs plans d'aménagement de vans 🚌 

Toutes nos techniques (gratuites) pour aménager son van : plans, inspirations, meilleurs véhicules...

Budget

Il est possible de confier tout travail difficile à un spécialiste du camping-car. Il y en a beaucoup qui se spécialisent dans l’aménagement de la plupart des marques de fourgons. 

Ces conversions peuvent coûter de 5 000 € pour une isolation de base et un revêtement intérieur, jusqu’à 50 000 € pour une expérience de camping-car de luxe.

Si vous faites les choses vous-même, attendez-vous à devoir débourser entre 3 000 et 10 000 €, en fonction de votre niveau de compétence, de la quantité d’outils dont vous disposez et du choix et du coût des matériaux et équipements que vous utilisez et installez.

Temps

Combien de temps devez-vous consacrer à la transformation de votre van en camping-car ? Si vous ne pouvez y consacrer que vos soirées et vos week-ends, il vous faudra peut-être un à trois ans pour obtenir le résultat souhaité.

Si votre emploi du temps n’est pas plein ou si vous avez la chance d’exercer une activité qui vous laisse beaucoup de temps libre, il est possible de transformer un van en six à huit semaines. Tout dépend de votre expérience et de votre niveau de compétence.

Confiez le travail à des professionnels et vous aurez probablement un van aménagé dans votre allée beaucoup plus rapidement, mais gardez à l’esprit qu’il y a actuellement beaucoup de demandes, donc les délais peuvent être beaucoup plus longs que prévu.

Espace

Les fourgons sont des véhicules assez grands et peu maniables. Vous devez donc vous assurer que vous avez suffisamment d’espace pour travailler dessus. Un grand atelier ou garage vous permettra de travailler toute l’année, tout en restant à l’abri des intempéries.

Aménager une camionnette dans une rue résidentielle animée est possible, mais ce n’est pas l’idéal. Nous ne savons pas comment vos voisins réagiront à l’utilisation d’outils électriques à toute heure et au désordre laissé après la taille des panneaux de bois.

Transformation d’un van : Les outils nécessaires

Plus vous aurez d’outils, plus la conversion de votre van sera facile, tout simplement parce que l’outil adéquat réduira le temps et les difficultés que vous aurez à supporter. 

Nous avons rassemblé une liste d’outils essentiels ci-dessous, mais ne la considérez pas comme une liste exhaustive.

  • Pinces
  • Scie sauteuse
  • Tournevis
  • Tournevis à chocs
  • Perceuse électrique
  • Mètre ruban
  • Scie à onglets
  • Outil multiple
  • Crayon

Voyons ces outils plus en détails : 

Pinces – essentielles pour fixer les panneaux aux murs et pour offrir une deuxième paire de mains pour maintenir les choses en place.

Scie sauteuse avec différentes lames – nécessaire pour découper des formes complexes dans le bois, le métal, le liège et d’autres matériaux requis pour le revêtement intérieur d’un van.

Tournevis – investissez dans de bons tournevis qui ne risquent pas d’arrondir les têtes de vis.

Tournevis à chocs – un outil électrique qui sert essentiellement à enfoncer des vis dans des surfaces difficiles, comme le métal que l’on trouve à l’intérieur d’un fourgon. De même, veillez à acheter les vis adaptées au matériau.

Perceuse électrique – optez pour le sans fil si vous le pouvez. Cela permet d’éviter les fils électriques et d’augmenter la liberté de mouvement.

Mètre ruban – croyez-nous, vous en aurez besoin.

Scie à onglets – elles ont l’air effrayantes mais elles sont nécessaires pour couper de belles pièces de bois droites, comme des parquets ou des baguettes de bois pour l’aménagement d’un intérieur.

Outil multiple – bien qu’ils ne soient pas indispensables, ces outils sont extrêmement pratiques, surtout s’ils sont sans fil. Ils peuvent facilement enlever les vieux matériaux adhésifs, découper des morceaux de bois plus fins ou poncer toute surface indésirable.

Crayon – gardez-le derrière votre oreille et ayez l’air d’un professionnel.

Conversion d’un van en camping-car : Les étapes

Maintenant que vous avez établi une liste de contrôle complète, trouvé les outils nécessaires et fixé un budget et un calendrier, il est temps de vous mettre au travail. 

Chaque projet de conversion de fourgon est différent, c’est pourquoi le guide suivant donne un aperçu de certaines des étapes les plus importantes de l’aménagement de votre van.

Étape 1 : Préparation

La première étape est sans doute la plus importante, car vous voulez commencer avec un projet bien planifié.

Vous devez d’abord démonter l’arrière (en supposant que la cabine est en bon état), en se débarrassant de tous les tapis et revêtements existants. S’il s’agit d’un nouveau fourgon, il est probable qu’il soit livré isolé et propre, il n’est donc pas nécessaire de faire cette étape.

Vous pouvez traiter l’humidité et nettoyer les saletés, les moisissures ou les taches de rouille que vous pouvez trouver. Il est important de repérer les défauts à ce stade, car il est beaucoup plus facile de les réparer lorsque l’espace de chargement est nu.

Étape 2 : Isolation et ventilation

L’isolation d’un camping-car est vitale, car la température a tendance à baisser la nuit, quel que soit l’endroit où vous passez vos vacances.

Il existe de nombreux matériaux différents, comme l’armaflex, qui peut être insérée dans n’importe quel espace intérieur disponible avant de le recouvrir de panneaux. 

Il existe également des panneaux isolants modernes en feuille et en mousse qui peuvent être collés directement sur la carrosserie du véhicule.

Après avoir recouvert l’isolation disgracieuse d’un revêtement ou d’un panneau de votre choix, il est temps de penser à la ventilation, car un fourgon bien isolé devient trop étouffant et humide. 

Pensez donc à des fenêtres qui s’ouvrent et se ferment facilement, voire à des bouches d’aération électriques pour garder la fraîcheur.

Étape 3 : Électricité

Il vaut la peine d’envisager l’installation de tout le schéma de câblage avant d’entamer la phase finale du revêtement. Il est beaucoup plus propre de cacher tous les câbles derrière une façade.

Il est conseillé de faire appel à un électricien professionnel, car une erreur peut être très dangereuse. Il est également judicieux d’obtenir la certification correcte, afin que tout soit en ordre au moment de la vente de la camionnette.

Étape 4 : Lit et sièges

Un camping-car n’est pas vraiment un camping-car s’il n’est pas équipé d’un lit, et il y a plusieurs façons de procéder.

Un lit qui se plie est une excellente solution pour maximiser l’espace au sol pour des éléments comme les réfrigérateurs, les éviers et les cuisinières.

Étape 5 : Assurer la sécurité

Il ne faut pas oublier de sécuriser l’installation. Tous les sièges doivent être équipés de ceintures de sécurité, par exemple, et toute utilisation de gaz ou d’électricité pour cuisiner doit être accompagnée d’extincteurs appropriés.

Il est également judicieux de vérifier les capacités de charge de votre véhicule et de vous assurer que vous ne les avez pas dépassées en plaçant une cuisine, une salle à manger et une chambre à coucher à l’arrière de votre nouveau fourgon. 

Les véhicules surchargés pourraient vous valoir des points de pénalité, des amendes et des difficultés de circulation.

À ce stade, il est également possible de reclasser votre fourgon en tant que camping-car. Cela vous permettra de bénéficier de primes d’assurance et de contrôles techniques moins chers, d’augmenter votre vitesse maximum autorisée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *