Comment isoler son van ?

guide comment isoler son van

Ça y est, après des années d’économies vous avez pu enfin vous offrir le véhicule de vos rêves, un fourgon aménagé.

Assis sur le divan à l’arrière de votre nouveau van, vous vous mettez à rêver de vos prochaines vacances à bord.  Déjà vous vous imaginez avaler des kilomètres et des kilomètres à travers l’Europe. Plus besoin de payer des chambres d’hôtel, vous passerez les nuits bien au chaud dans le van.

Très excité, vous appelez votre ami Jacques pour lui dire que les vacances prochaines vous partirez avec lui à la conquête de l’Europe. C’est alors que celui-ci vous pose une question qui vous refroidit.  Il vous demande si vous avez fait isoler votre van.

En suivant ses explications vous vous rendez compte de votre naïveté et comprenez que vous risquez de vraiment refroidir au sens littéral du terme si vous n’agissez pas vite. Vous venez de raccrocher avec Jacques et en faisant une recherche rapide vous avez la chance de tomber sur cet article. Rassurez-vous sans plus tarder : explorons les solutions qui s’offrent à vous pour isoler le van, les erreurs à éviter et les frais à prévoir.

Pourquoi isoler son van ?

L’isolation de votre van est une étape très importante à ne pas négliger. Cette procédure vous permettra en effet de vous protéger aussi bien du froid pendant l’hiver que de la chaleur excessive en période d’été.  Au-delà de vous procurer un confort en toute saison, l’isolation permet aussi de diminuer la consommation d’énergie. Il s’agit donc d’une action profitable du point de vue écologique. Cela vous permettra d’avoir un Van répondant aux normes environnementales et à l’intérieur duquel l’air sera pur et sain.

Comment isoler son van ?

Pour mener à bien l’opération d’isolation de votre van, plusieurs matériaux sont disponibles et plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • la laine de verre ;
  • le liège ;
  • le polystyrène extrudé ;
  • le bois ;
  • la mousse ;
  • etc.

1. L’Armaflex

armaflex decouper
© Vamper – Isolation du véhicule avec AF / ArmaFlex – Isoler correctement un camping-car – Instructions du fabricant Tutoriel – 2022 [Vidéo] Youtube. https://www.youtube.com/watch?v=18pf5P8rfH8

2) La laine de verre

La laine de verre est un matériau qui possède des propriétés isolantes. Elle est donc un parfait isolant thermique. Dans le cas d’un van, comme les panneaux sont souples, la laine de verre arrive à se coller sans difficultés sur les parois du fourgon.  Mais ce matériau n’a pas que des avantages. Son utilisation est souvent source de nombreux désagréments. Son contact avec la peau peut en effet provoquer chez certaines personnes des démangeaisons et de l’irritation. Aussi, avant de faire le choix de la laine de verre, vous devez savoir qu’elle a tendance à se tasser à cause des vibrations quand on roule et qu’elle est également très sensible à l’humidité. Ainsi avec le temps, il n’est pas rare que la laine de verre moisisse.

3) Le liège 

Le liège est un autre matériau qui peut être utilisé pour isoler un van. Une fois expansé, il se révèle être un bon isolant thermique et phonique. Tout comme la laine de verre, le liège parvient à se coller sur toutes les surfaces sans grandes difficultés.  Il résiste très bien au contact de l’eau mais son prix est significativement plus élevé que celui de la laine de verre.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Les meilleurs plans d'aménagement de vans 🚌 

Toutes nos techniques (gratuites) pour aménager son van : plans, inspirations, meilleurs véhicules...

4) Le Polystyrène extrudé

Le Polystyrène extrudé est une autre solution que vous pouvez envisager lorsque vous pensez à isoler votre van. Cette matière est aussi réputée pour ses qualités d’isolant thermique. Il est fin, et résiste plutôt bien à l’humidité. En revanche, cette matière est plutôt rigide et ne se prête donc pas très bien à l’isolation des parois d’un van. Elle peut néanmoins servir à recouvrir le sol. Un gros désavantage à ne pas minimiser est son caractère hautement inflammable. En effet, le polystyrène extrudé est issu de l’industrie pétrochimique.

5) D’autres matériaux

Plusieurs autres matériaux s’offrent à vous pour isoler avec succès votre van. Parmi eux, on peut citer l’isolation légère. Elle se réalise à l’aide d’un matériau fait le plus souvent de mousse ou de laine.  Facile à poser, résistance à l’humidité, son prix est toutefois élevé et à faible épaisseur, il n’est pas vraiment efficace.  La laine de chanvre, de mouton, de bois ou encore la ouate de cellulose sont également d’autres matériaux qui peuvent servir à isoler votre van. 

Les étapes de l’isolation 

Bien évidemment, les différentes étapes à suivre dépendent du type d’isolation que vous aurez choisi. On distingue néanmoins 3 grandes étapes.

S’il s’agit de matériaux qui se présentent sous forme de plaques, vous avez simplement à les coller aux différentes parois en utilisant un adhésif approprié comme la colle néoprène.

Si vos panneaux se présentent sous la forme de laine de verre, de chanvre ou encore de mouton, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez choisir de découper les panneaux suivant les bonnes dimensions et les caler entre les renforts du fourgon en utilisant du scotch par exemple. Vous pouvez également prendre la décision d’installer des tasseaux pour insérer les plaques derrière. Dans ce cas, il est important de garder à l’esprit qu’un minimum d’espace est nécessaire entre la paroi et les tasseaux pour ne pas que l’isolation soit compactée. Il faut aussi obligatoirement prévoir un pare-vapeur entre votre isolation et le placage afin d’éviter les problèmes d’humidité. Sans quoi l’humidité risque de rouiller les parois de votre van et de ruiner vos efforts.

Si vous choisissez une solution d’isolation mince ou multicouches, vous n’avez qu’à agrafer la matière sur des tasseaux que l’on fixe sur les montants du fourgon. En ce qui concerne les trous, vous avez le choix de les remplir avec de la laine de roche ou de la laine de mouton pour éviter toute ouverture.

Les erreurs à ne pas commettre 

Dans votre démarche d’isolation, vous devez veiller à ne pas commettre certaines erreurs. Nous vous présentons 3 de ces erreurs.

  1. Ne pas couvrir toutes les parties. 

En isolant votre van, fane négligez pas certaines ouvertures ou certaines parties. Il est courant de ne couvrir principalement que les surfaces en place et de laisser les zones ondulées ou ayant des formes non lisses sans aucune isolation.  Ce réflexe a le mérite de rendre moins compliqué le processus mais il le rend aussi moins efficace.  Laisser des parties non couvertes est une faille dans les performances de l’isolation qui va laisser passer l’air, chaud ou froid, et donc faire baisser l’efficacité du matériau isolant. On parle alors de ponts thermiques. Couvrez donc toutes les parties y compris le toit.

  • Laissez-le plancher non couvert 

Le plancher du van est un endroit qu’on laisse très souvent non couvert. Or il s’agit de l’une des principales zones d’entrée et de sortie de chaleur et d’humidité de la maison mobile. Il est donc important d’isoler cette partie pour vous assurer un confort réel et total aussi bien en période de chaleur que de fraîcheur.  Isoler le plancher présente aussi l’avantage de réduire les vibrations sur la route.  Les matériaux les plus utilisés sont le liège en rouleau ou du polystyrène extrudé.

  • L’aération

Contrairement à ce qu’on pense, une bonne aération est la garantie d’un système d’isolation efficace. Il faut donc choisir un matériau qui autorise une circulation adéquate de l’air. Une façon d’y parvenir est de choisir des matériaux avec des coefficients thermiques faibles. Plus ce coefficient est faible, meilleur est l’isolant. Il s’agit en effet d’un indicateur de la quantité de chaleur transférée par un matériau pendant une certaine durée et de comment il laisse l’air circuler.

Combien ça coûte ?

Les frais à prévoir pour l’isolation de votre van dépendent du matériau choisi et des surfaces que vous souhaitez couvrir. Comptez toutefois entre 300 et 800 euros pour une opération complète qui vous mettra à l’abri du froid et de la canicule lorsque vous partirez à la conquête des grandes routes de l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *