Comment choisir sa batterie pour van ?

Ça y est, après de multiples travaux et après avoir dépensé une petite fortune, vous avez enfin terminé d’aménager votre van. Sans répit, vous commencez par élaborer le programme de votre traversée de la France. 

C’est alors qu’une interrogation vous vient à l’esprit. Comment allez-vous recharger vos appareils électriques au quotidien ? 

Vous vous rendez alors compte qu’il vous faut une batterie auxiliaire. Sans plus tarder, vous commencez par fouiller sur internet et vous tombez sur notre article. 

Nous allons faire un tour d’horizon des différents types de batteries existant sur le marché ainsi que de leurs avantages et inconvénients.

Comprendre l’utilité de la batterie pour van aménagée

Un van aménagé est équipé de deux batteries. La première est la batterie-moteur. Il s’agit de la batterie qui se trouve dans tous les véhicules et qui fonctionne en symbiose avec le moteur pour vous permettre de rouler. 

Ce n’est pas de cette batterie-là dont nous allons parler dans cet article, mais d’une seconde batterie qui fournit de l’énergie électrique pour faire face aux besoins quotidiens. 


Il peut s’agir d’allumer la télévision, de recharger votre smartphone ou votre ordinateur portable, de faire fonctionner la pompe à eau et d’allumer les ampoules. 

Les batteries auxiliaires sont donc indispensables et il convient de bien les choisir. 

Pour ce faire, plusieurs critères doivent vous guider. Vous devez notamment faire attention au matériau de fabrication, mais aussi à l’autonomie pour ne citer que ces deux éléments.

Quels sont les différents types de batteries ?

Sur le marché, vous trouverez 4 grandes catégories de batteries classées selon la matière utilisée pour leur fabrication. Chacune de ces catégories présente des avantages et des inconvénients et le choix final dépendra de l’usage que vous souhaitez en faire. 

Batterie au gel

Les batteries au gel sont dotées d’électrodes figées dans une solution de gel de silice

Elles peuvent se décharger complètement sans être endommagées ou sans que leur utilisation future ne soit compromise. Les batteries au gel se déclinent en deux sous-catégories. Les batteries en plomb/acide et les batteries en plomb/carbone

Ces batteries affichent une bonne résistance face aux températures extrêmes comme le froid même si l’extrême chaleur a un effet négatif sur leur durée de vie. 

Si les batteries au gel jouissent d’une très bonne réputation auprès des propriétaires de van aménagé, il n’offre pas que des avantages. Ainsi ce type de batterie se recharge lentement et les paramètres de charge doivent être scrupuleusement respectés. 

Aussi, si leur durée de vie est relativement élevée et si elles sont bien utilisées, elles peuvent facilement vous accompagner sur une durée de 10 ans. Elles coûtent relativement cher. 

Il faut ainsi compter entre 200 et 400 euros selon le niveau d’autonomie souhaité.

Les batteries AGM

‘‘Absorbed Glass Mat’’ ou AGM. Ce type de batterie est également à décharge lente. Elle est constituée d’un ensemble d’électrodes empilées, mais séparées par des couches de fibres de verre. 

Les batteries AGM sont généralement étanches. Mais il faut noter qu’elles affichent une piètre résistance face aux températures extrêmes qu’il s’agisse de la chaleur ou du froid. 

Elles sont néanmoins compatibles avec tous les composés chimiques et peuvent donc être installées sans risque dans la partie habitable du van aménagé. En ce qui concerne leur performance, seuls 80 % de la charge peut être utilisée. 

Contrairement aux batteries à Gel, ce type de batterie ne supporte pas une décharge complète même si elles peuvent résister aux décharges rapides. 

Quant à ce qui concerne leur durée de vie, les constructeurs promettent le plus souvent de 7 à 10 ans. Mais de l’avis des utilisateurs de van, il s’agit là d’une exagération. 

Si vous utilisez régulièrement votre batterie, la batterie AGM pourrait vous accompagner sur une durée de 5 ans. Côté prix, les batteries AGM peuvent coûter 20, 30, 100 ou 400 euros. Tout dépend de la marque et de la capacité.

Les batteries à plomb 

Ce genre de batterie est traditionnellement utilisé comme batterie-moteur. L’une de ses qualités est qu’elle délivre du courant en un rien de temps. 

Aussi, son mode de fonctionnement fait qu’elle ne connaît jamais de décharge profonde, et pour cause si jamais cela arrivait la batterie commencerait par s’user. 

Ainsi s’il se recharge rapidement, ce type de batterie ne doit être utilisé de manière auxiliaire que sous certaines conditions et en prenant certaines précautions. 

En effet, si elles sont utilisées chaque jour, certains problèmes liés notamment à leur incapacité à supporter une décharge complète peuvent survenir. En ce qui concerne leur durée de vie, ces batteries font profil bas devant les batteries AGM ou au gel. 

Les batteries à plomb ne durent que 2 ans environ. Dans certains cas et avec un bon entretien, vous pouvez garder votre batterie durant 3 ans. 

Côté prix, ces batteries sont plutôt abordables. Elles coûtent en effet entre 10 et 200 euros. Là aussi la marque et la capacité influent beaucoup sur le prix.

Les batteries Ion Lithium 

Les batteries Ion Lithium peuvent être qualifiées de batteries de dernières générations. Elles peuvent être comparées à des modèles grandeur nature des batteries qu’utilisent vos smartphones ou vos ordinateurs portables. 

Les véhicules électriques fonctionnent également à l’aide de batteries à Lithium. Ce type de batteries correspond très bien à un van aménagé. 

Elles supportent à merveille la décharge complète. Pour beaucoup de propriétaires de van aménagé, les batteries au Lithium sont un excellent choix. Mais d’autres spécialistes se montrent plus prudents. 

Ainsi, si ces batteries sont très légères, elles sont très facilement inflammables et en période de chaleur, personne ne peut prédire ce qui peut arriver. Si la longévité de ces batteries est un autre argument de poids, le prix peut décourager plus d’un. 

Comptez 600 ou 2000 euros pour une batterie qui vous accompagnera durant 10 à 17 ans. Elles représentent un réel investissement.

Les batteries LiFePO4

Ce type de batterie n’est pas très connu. Il s’agit de batterie au Lithium avec du phosphate et du fer à l’intérieur. Ce type de batterie vous offre donc tous les avantages d’une batterie à lithium, mais n’est pas inflammable. 

Elle se comporte très bien aussi bien en période d’extrême chaleur que pendant les coups de froid. Elle dure aussi longtemps que les batteries Ion Lithuim, mais coûte légèrement plus cher. 

Il faut en effet compter entre 1000 et 2000 euros pour acquérir une telle batterie. 

Les critères à considérer pour faire son choix

Maintenant que vous connaissez les différentes catégories de batterie, laquelle choisir ? Voici une liste des critères à prendre en compte sa : 

  • Compatibilité avec la batterie-moteur
  • Capacité
  • Date de fabrication
  • Puissance
  • Vitesse de décharge 

Il est conseillé de choisir une batterie auxiliaire dont la puissance ne s’éloigne pas trop de celle de la batterie-moteur. L’écart de capacité entre les deux batteries ne doit pas dépasser les 20 %. Ainsi, si votre batterie-moteur affiche 200 Ah/H de puissance, la batterie auxiliaire devra avoir une capacité comprise entre 180 et 220 Ah/H. 

Vous devez aussi estimer la consommation en énergie de votre installation électrique et les besoins en autonomie que vous désirez obtenir. Si vous envisagez d’utiliser plusieurs équipements électriques, alors vous devez acheter une batterie auxiliaire de grande capacité.

Optez toujours pour une batterie fabriquée récemment. Vous trouverez la date de fabrication de la batterie sur son étiquette. Évitez d’acheter une batterie fabriquée depuis des lustres. 

Ne prenez pas les batteries dont la tension est inférieure à 12,3/12,4 V : c’est le type de batterie à décharge profonde et qui a une durée de vie déjà réduite

Choisissez toujours une batterie à décharge lente. 

Bon à savoir 

La batterie ne fait pas l’autonomie, mais elle y contribue grandement. Si vous souhaitez avoir une autonomie totale, vous pouvez faire installer un panneau solaire par exemple.

Vous pourrez recharger votre batterie auxiliaire grâce à l’alternateur de votre véhicule (c’est-à-dire en roulant). Il faudra alors s’équiper d’un chargeur de batterie adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *